De l’imbécilité sur les routes togolaises


boulevard du mono credit: news.alome.com

boulevard du mono
credit: news.alome.com

Nous savons tous qu’elle est inévitable, la mort. Le mystère de la mort nous intrigue, nous dépasse et nous faisons recours à la religion pour tenter de le comprendre. Il nous faut bien admettre la réalité de la mort. S’il n’y a aucun moyen d’apaiser la douleur liée à la perte d’un proche, il est quand même intolérable qu’un usager de la route insensé ayant causé une mort soit laissé impuni.
Sonné par la mort brutale et accidentelle d’un très jeune ami, je me permets d’étaler ici ma rage contre une certaine forme d’impunité qui contribue à entretenir l’insécurité routière à Lomé Depuis un certain temps, chaque accident de la route est un accident de trop. Et pour cause les chiffres sont affolants: près de 4000 personnes tuées sur la route depuis 2008 et 1451 accidents relevés au premier trimestre 2014. Bien souvent c’est l’imprudence des usagers qui cause de graves accidents et certains peuvent compter sur leur pouvoir financier pour échapper à la sanction. Il est temps que ce laxisme cesse.
Pendant que je m’égosille à me plaindre ici, la famille de mon jeune ami, qui venait fraichement d’empocher son bac, se prépare à enterrer sa dépouille. Il était donc à 18 ans l’énième victime du défaut de responsabilité sur la route. Selon des témoignages concordants, le jeune homme a été mortellement fauché par un véhicule qui roulait à vive allure et qui a aussi blessé au passage deux personnes. Le conducteur ayant commis l’irréparable a tout simplement abandonné le corps déchiqueté et pris la fuite. Mais beaucoup affirment avoir reconnu un ancien ministre au volant. N’est ce pas ahurissant ?
Si ces 3 accidents ont été vraiment le fait d’un individu d’une telle trempe, quel exemple veut-on montrer alors à la population en matière de sécurité routière ? Si un homme ayant assumé de hautes fonctions pour le pays a pu se montrer aussi irresponsable sur la route, qu’en sera-t-il donc des gouvernés? A cause de ce comportement d’une étonnante imbécilité une vie est brisée et une famille marquée à jamais. Le mal est déjà fait et rien ni personne ne peut ramener ce jeune aux siens.
Dans l’ordre normal des choses, un accident aussi grave devrait être jugé et sanctionné. Mais la réalité de l’impunité m’amène à en douter.
Ici l’égalité de tous devant la justice et la loi semble être une chimère et on a parfois l’impression que la justice qui s’applique est à la tête du client. Votre sort devant les juges varie selon que vous êtes un citoyen lambda ou quelqu’un de haut placé. Certains comptent donc sur l’impunité liée à leur titre ou leur rang pour se permettre des comportements répréhensibles.
Cette réalité rejaillit sur l’état de la sécurité des routes togolaises.

Certains usagers de la route manquent de sérieux et de responsabilité dans leur conduite car ils n’ont pas toujours la sanction qu’ils méritent. Même s’il n’est pas possible de prévenir tous les accidents, il y en a quand même de ces accidents qui sont surtout causés par l’indélicatesse des conducteurs. Faites un tour à Lomé et vous aurez de fortes chances de voir un motocycliste se déplacer en sens inverse, quelqu’un rouler à vive allure sans son casque de protection ou encore un taxi moto remorquant deux à trois personnes. Ces agissements qui ne sont pas du tout insolites persistent à cause d’un manque de sanctions exemplaires.
Dans la plupart des cas un policier qui surprend un usager en train de violer le code de la route n’aura pas le réflexe de le verbaliser. Il optera plutôt pour le racket histoire de faire un peu de recettes pour son ménage. Ne vous hasardez même pas à raisonner quelqu’un qui se méconduit sur la route car il n’hésitera pas à vous couvrir d’injures. Tout ceci est déplorable en cette année pourtant décrétée « année de la sécurité routière ».
Il y a péril en la demeure et la sécurité routière ne peut s’améliorer qu’au prix du respect rigoureux de la loi. La complaisance vis-à-vis des contrevenants doit prendre fin pour que les mauvaises habitudes changent et pour qu’on ait moins de victimes à enterrer.

The following two tabs change content below.
Eli
Je suis Roland Eli Akue, jeune juriste passionné de littérature et du social media. Ce blog se veut l'écho des réalités que je vis, de même qu'un créneau pour faire découvrir aux autres et découvrir des autres. Je vous y attends donc pour vous embarquer dans mon aventure sur Mondoblog. Alors en route!

Eli

A propos de Eli

Je suis Roland Eli Akue, jeune juriste passionné de littérature et du social media. Ce blog se veut l'écho des réalités que je vis, de même qu'un créneau pour faire découvrir aux autres et découvrir des autres. Je vous y attends donc pour vous embarquer dans mon aventure sur Mondoblog. Alors en route!

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *