La loi anti tabac au Togo et le spectre de la réticence.

Le nouvel emballage credit: eli.mondoblog.org
Le nouvel emballage
credit: eli.mondoblog.org

Cessera t on désormais au Togo de dégainer sa cigarette pour fumer n’importe où? Il y a lieu de se poser la question depuis l’adoption d’une loi anti tabac qui fait aujourd’hui l’objet d’une opération de com du gouvernement togolais. A partir du 1er septembre 2014 tous les paquets de cigarette sont censés porter sur l’emballage un avertissement bien visible en vertu de la loi. Cette règlementation sera t elle réellement respectée sur le terrain?
En ce qui concerne les points essentiels de cette loi, elle exige la vente de paquets comportant un avertissement relatif aux dangers du produit, le message devant couvrir 65% de l’emballage. Elle interdit aussi la consommation du tabac aux mineurs, dans les entreprises, administrations et espaces publics. Toute violation est punie d’une peine d’emprisonnement d’un mois à deux ans et d’une amende de 5 à 10 millions de francs.

La fin du laxisme

La loi vient à point nommé parce qu’elle est censée rompre avec un certain laxisme.Le taux de prévalence lié au tabac au Togo selon une enquête est de 53%. Il faut dire que contrairement à d’autres pays où la cigarette est lourdement taxée, le prix du tabac reste assez abordable au Togo. Avec la contrebande on retrouve sur le marché des contrefaçons. De plus, les mineurs pouvaient allègrement se procurer des cigarettes dans les épiceries. Il était donc inconcevable que le commerce du tabac se fasse sans aucune réglementation malgré ses effets sur la santé et la qualité de vie.
Pour vulgariser la loi, le gouvernement a lancé en aout ce qu’il appelle « une campagne de communication ». Depuis lors c’est le tapage médiatique qui s’opère actuellement avec des spots sur les médias. Il a aussi été annoncé dans la foulée que les anciens emballages ne seraient plus en circulation à partir du 1er septembre. En menant ma petite enquête auprès de trois commerçants dans mon quartier, j’ai constaté que les nouveaux emballages étaient bien disponibles comme le prouve la photo ci-dessus.

La mise en application, véritable challenge

Dans mon quartier en tout cas, le début d’application semble encourageant. Mais il faudrait une vue générale de l’application de la loi sur tout le territoire pour mieux en juger.  Je me demande si l’on pourra faire respecter cette loi dans le temps puisque la mise en application des lois a souvent été un casse tête chinois dans ce pays. Une chose est d’établir une règle, une autre est de veiller à son respect dans la société. Par exemple un décret en vigueur depuis 2011 qui interdit la commercialisation de sachets non biodégradables a toujours du mal à s’appliquer de façon effective. La persistance des pratiques interdites a obligé le gouvernement à accorder un délai « exceptionnel » aux usagers pour se conformer au décret.
Il n’est donc pas exclu que l’on soit confronté aux mêmes difficultés pour l’application de la loi anti tabac.
Cela serait bien dommage pour une loi que je considère comme une nécessité de nos jours. J’attends tout de même de cette loi qu’elle mette fin à certains comportements comme le fait qu’un mineur se rende dans une boutique pour payer des cigarettes que ce soit pour lui-même ou pour un parent ou encore le fait de fumer sa cigarette dans un lieu public tout près d’individus non fumeurs. Un changement s’impose parce que tout en respectant le choix des consommateurs, les non fumeurs ont le droit de préserver leur santé.

The following two tabs change content below.
Eli
Je suis Roland Eli Akue, jeune juriste passionné de littérature et du social media. Ce blog se veut l'écho des réalités que je vis, de même qu'un créneau pour faire découvrir et découvrir des autres. Je vous y attends donc pour vous embarquer dans mon aventure sur Mondoblog. Alors en route!
Eli

Derniers articles parEli (voir tous)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *