Archives mensuelles : août 2014

La mobilisation contre Ebola éprouvée par des bisbilles au CHU Sylvanus Olympio

Entrée du CHU Sylvanus Olympio Credit: fr.africatime.com
Entrée du CHU Sylvanus Olympio
Credit: fr.africatime.com

Les soubresauts de la semaine écoulée qui ont secoué le CHU Sylvanus Olympio-plus grand centre hospitalier du Togo- m’ont rendu plus inquiet que jamais en ce temps où la fièvre Ebola frappe à nos portes. Une affaire de disparition d’un moniteur d’anesthésie a suffi à faire monter la tension.
Le 26 aout dernier, suite à la disparition d’un moniteur d’anesthésie du bloc opératoire cinq agents du bloc ont été interpelés manu militari au CHU puis mis en garde en vue avant d’être « relâchés le même jour » selon un communiqué du CHU Continuer la lecture de La mobilisation contre Ebola éprouvée par des bisbilles au CHU Sylvanus Olympio 

Togoville story 2: extase musicale dans l’esprit de Joseph Ki Zerbo.

Un graffiti de Trez Folly dans la cour royale de Togoville credit:eli.mondoblog.org
Un graffiti de Trez Folly dans la cour royale de Togoville
credit:eli.mondoblog.org

Samedi 9 aout 2014. Jour 2 à Togoville. Hébergé dans un couvent de sœurs catholiques comme les autres aventuriers, je suis réveillé tôt le matin par le bruit d’un train passant sur une ligne ferroviaire destinée au transport de phosphates. Après une soirée très instructive chez le Prince de Togoville j’appréhendais déjà une journée bien remplie au regard des activités au programme. Une autre journée de découverte venait  donc de commencer Continuer la lecture de Togoville story 2: extase musicale dans l’esprit de Joseph Ki Zerbo. 

Togoville story 1: les plaies béantes de la Grande Guerre

Le graffeur Trez à l'oeuvre au palais royal de Togoville credit photo: Ras Sankara
Le graffeur Trez à l’oeuvre au palais royal de Togoville
crédit photo : Ras Sankara

Le week-end dernier a été pour moi, chers lecteurs, un moment de découverte que je ne saurais m’empêcher de relater. J’ai donc choisi d’y consacrer une série de deux articles dont voici le premier. La semaine passée, en lisant sur ma page Facebook une invitation à participer à la 22e édition d’«Arctivism»-initiative culturelle dont j’avais parlé dans un article précédentj’étais loin d’imaginer la portée historique de l’évènement. Continuer la lecture de Togoville story 1: les plaies béantes de la Grande Guerre